PAROLES D'ATELIER

Qu'on se le dise !

De précieux partenaires
De précieux partenaires

De précieux partenaires

Les échafaudages permettent d'accéder aux décors muraux des églises, châteaux et autres maisons fortes pour les restaurer. Saluons les échafaudeurs familiers des monuments historiques qui nous permettent d'approcher au plus près des élements peints sans néanmoins les toucher, ni les abîmer. Adapter des modules géométriques rectangulaires aux formes complexes des architectures est un exercice délicat ! 
Photo : Buty échafaudages dans l'abbatiale de Belleville sur Saöne

Bravo les assos !
Bravo les assos !

Bravo les assos !

Un travail considérable !
Le patrimoine français est important ; tout conserver et entretenir demande beaucoup de travail et d'attention. Maillon indispensable de la vigilence, les associations alertent sur des états de conservation faibles, consultent les restaurateurs du patrimoine et stimulent les élus. Saluons l'énergie et la compétence acquises par tous les bénévoles des associations de défense du patrimoine qui sont de véritables partenaires des communes comme des professionels de la restauration.
Photo : Association de restauration de l'église d'Eyzin-Pinet

Chaque bien culturel est unique
Chaque bien culturel est unique

Chaque bien culturel est unique

Le constat d’état est fait lors du devis, en examinant d’abord la technique d’exécution puis les altérations. Ces observations permettent de distinguer les altérations structurelles des altérations accidentelles et d’établir un diagnostic. De ces altérations, que nous documentons en prenant des photos, une proposition de traitement est formulée, en tenant compte de l’état de conservation de l’œuvre, du budget et du temps nécessaire pour effectuer le travail.
Plusieurs degrés d’intervention sont possibles sur une œuvre, toujours dans le respect de l’intégrité, de la matérialité et de la lecture de cette dernière.
 

Attention fragile
Attention fragile

Attention fragile

Une peinture est un objet fragile ; certains livres et certains cours essaient de faire croire qu’il est possible de s’improviser restaurateur du patrimoine… c’est ainsi que des peintures se retrouvent définitivement usées, en partie effacées et grossièrement repeintes.
En effet, les solvants des huiles ne sont pas les solvants des vernis ni ceux des cires et un solvant sans action sur une œuvre du XVIIème siècle peut sérieusement endommager une œuvre du XIXème siècle. En s’adressant à un professionnel diplômé et expérimenté, vos peintures sont à l’abri des catastrophes !
 

Respectons les formats !
Respectons les formats !

Respectons les formats !

Bien souvent, je fais le triste constat à l’atelier que les tableaux ne sont plus dans leur format d’origine. En effet, pour faire entrer des peintures dans des cadres, pour adapter des peintures à un mur, les formats sont revus, dans le sens d’un agrandissement ou d’une diminution. Ces changements portent atteinte à l’espace voulu par l’artiste et portent préjudice à l’oeuvre.
Mieux vaut une peinture au format d’origine sans encadrement qu’une peinture adaptée !
 

Contact

Pour me contacter, merci de remplir le formulaire ci dessous.

Envoyer

* champs obligatoires.

Contact